Actualité RGPD : l'automobile à l'honneur

Mercedes, Volvo, Ford et BMW avec plusieurs prestataires de services tel que Tom Tom et plusieurs pays de l'UE vont s'associer pour améliorer la sécurité routière européenne grâce aux partages de données.

 

Mercedes, Volvo, Ford et BMW avec plusieurs prestataires de services tel que Tom Tom et plusieurs pays de l'UE vont s'associer pour améliorer la sécurité routière européenne grâce aux partages de données.

Il s'agit d'un projet de plateforme de serveur neutre destiné à échanger et à combiner des données de trafic et tous se sont engagés à partager les données de sécurité via cette plateforme "cloud".

Le projet démarrera aux Pays-Bas et il sera ensuite étendu à l’Allemagne, l’Espagne, la Finlande, la Suède et au Luxembourg.

 

Le RGPD aurait-il un impact sur le projet ?

Normalement aucun puisque Volvo sur son site internet nous informe que toutes les données reccueillies seront anonymisées avant d'être transmise sur le serveur "cloud".

 

Quel est le nom de ce projet automobile de partage de données ?

Il s'agit de l'European Data Task Force, ce projet a vu le jour en 2017 dans le but d'améliorer la sécurité routière pour tous.

L'European Data Task Force est constitué de la façon suivante 

  • De constructeurs automobiles : BMW AG ; Ford Smart Mobility Ltd ; Mercedes Benz ; Volvo Cars ;
  • De pays membres de l'UE : Pays-Bas, Espagne, Finlande, Allemagne et Luxembourg ;
  • Et de prestataires de service : HERE Europe B.V. et TomTom Traffic B.V ;

 

Comment cela devrait-il fonctionner ?

Les données collectées anonymisées seront transférées grâce aux différentes voitures sur le serveur du groupe "cloud". Elles seront ensuite transmises au système d’information embarqué des différents constructeurs.

BMW à déjà annoncé qu'il serait le premier constructeur automobile du quotuor à débuter le partage de données à partir du 1er juillet, ce partage de données commencerait sur un certain groupe de véhicule. Les données partagées incluraient notamment des informations sur les avertissements de panne de voiture, les routes glissantes ou encore la faible visibilité.

Quand à Volvo, l'un des autres constructeurs automobiles présents dans ce projet, affirme sur son site internet que cette idée n'est pas nouvelle pour lui et qu'il était l'un des précurseurs à défendre cette idée d'une sécurité routière plus sûre grâce à l'échange de flux de données, je cite le site du constructeur « En 2017, son Président et CEO Håkan Samuelsson a défendu l'idée d'un partage de données entre gouvernements et constructeurs automobiles lors d'une conférence à la Commission européenne de Bruxelles.» ou bien « Nous pensons que ce genre de données anonymisées devrait être partagé gratuitement, pour le bien de tous et pour le bénéfice général de la société. Cela épargne des vies, du temps et l'argent du contribuable », avait déclaré M. Samuelsson à l'époque. « J'appelle les autres constructeurs automobiles et les gouvernements à travailler avec nous pour réaliser un partage de données de ce type sur une échelle aussi large que possible. »

Divers articles sur la RGPD qui pourrait vous intéresser...

admin_todo_tour" ] } tml>/body> et/", "https://www.facebook.com/Dpo-rgpdnet-407001846454883/?modal=admin_todo_tour" ] } tps://www.linkedin.com/company/dpo-rgpd-net/", "https://www.facebook.com/Dpo-rgpdnet-407001846454883/?modal=admin_todo_tour" ] } 11 secondes.-->